Bonjour ou Bonsoir,

J'ai joué dernièrement a EndWar que j'ai terminé. Le jeu est une expérience unique de par son incroyable niveau de réalisme (je parle la de la façon de mener une bataille). C'est pour moi un plus (pour d'autre qui préfère le surréalisme, c'est peut-être un point négatif, mais chacun ses goûts ^^).

Néanmoins, je dois avouer que la plupart des critiques qui mettent en avant le côté pierre-papier-ciseau n'est pas fausse. Il y a une véritable chaîne mise en place et c'est peut être le point négatif du jeu.

En faite, je pense que ce qui manque a EndWar, c'est une possibilité pour le joueur de spécialisé son armée a sa propre façon. Aussi, le jeu peut s'ouvrir au delà de ce que l'on a déjà sous les yeux.

1- Spécialiser ses unités comme on le souhaite.

Il serait intéressant de spécialiser personnellement chaque escouade ou véhicule qui compose une unité, voir même si on pousse le bouchon plus loin, personnaliser chaque homme d'un escouade.

a) L'armures
Par exemple chez l'infanterie. Je choisi de spécialiser une escouade sur la prise rapide de point stratégique. Alors j'équipe l'unité de tenu légère qui aura pour conséquence la réduction de l'armure, mais qui améliorera la vitesse de déplacement.

b) Armes
Les transport sont les véhicules les plus rapides qui rencontre des soucis contre les chars. Mais je souhaite former une unité qui soit assez efficace contre le blindage et contre l'infanterie. Dans ce cas, je choisi d'équiper deux transporteurs de canons et deux autres de mitrailleuses lourdes. J'aurai du coup moins de facilité a combattre les hélicoptères, mais j'aurai plus de facilité a éliminer des véhicules d'artillerie ou des bâtiments.

c) Capacité
Les capacités pourraient être ajouté et remplacé par d'autres. Ainsi une escouade d'unité d'infanterie pourrait être spécialisé dans la piraterie informatique, ce qui leur permettrait de prendre plus rapidement une tour de liaison, alors qu'une autre escouade de la même unité d'infanterie pourrait être spécialisé dans les attaques a longue distance (sniper). Par unité, il y a 4 escouades. Donc 4 spécialisations.

De plus on pourrait choisir la formation d'une unité afin qu'une escouade soit sensiblement plus protégé qu'une autre (par exemple, si je choisie de mettre mes pirateurs plus en retrait derrière mon escouade de combat.

On pourrait faire la même chose avec les véhicules: certains véhicules d'une unité serait équipé de radar plus sophistiqué qu'un autre qui aura une portée du canon plus longue, etc...

Je verrai bien 2 types de spécialisation:
- Une spécialisation général a toute une unité (comme l'armure)
- Une spécialisation plus précise comme les capacité d'un véhicule.

En bref:
Avec ce plan, on sort déjà un peu plus du pierre-papier-ciseau

2- Aller au contact de ses hommes

Alors dans ce cadre la il s'agirait plus du moral des troupes. Je m'explique. Il arrive que l'on envoie ses unités accomplir une tâche. Aussi fou que cela puisse sembler, les unités l'accompliront. Or il faudrait bien améliorer l'importance du moral et les conséquences que cela apporte lors des missions.

a) Variation et conséquence du moral
Plus une unité prendra cher, plus elle perdra en moral et en confiance. De ce fait, lorsque le joueur enverra une unité qu'il aura maltraité accomplir un objectif kamikaze, cette dernière pourra refuser de l'accomplir comme attaquer des hélicoptère d'attaque avec une infanterie a découvert ou s'approcher d'une zone a haut risque. Dans le cas contraire si le joueur a toujours su respecter ses unités, ces dernières n'hésiteront pas à suivre ses instructions a la lettre aussi folles soient-elles.

b) Gestion des sous-officiers

1) Entre les batailles le joueurs pourra décidé de remplacer un dirigeant d'unité si ce dernier n'a plus confiance en lui (de même un chef d'unité pourrait même choisir de quitter l'armée). Dans ce cas, le joueur se devra de le remplacer par un autre qui aura moins d'expérience.

2) Avec l'argent gagné entre les parties, le joueurs pourra aussi améliorer la formation des sous-officiers de réserve. Cela aura pour conséquence de remplacer ses sous-officiers par d'autre lorsque qu'il le veut (ou le doit), qui auront plus d'expérience.

3- Rapport avec les adversaires ET LA POPULATION.

Il arrive par moment que le joueur ait le choix de tuer ou non une unité adverse neutralisé. Selon ses choix l'impacte sera très importants non seulement vis-à-vis de l'IA adverse, mais aussi via ses sous-officiers. Plus le joueur prendra l'habitude de tuer ses ennemies, plus le commandant IA adverse en fera autant.

On pourrait aussi avoir une variation du niveau de "cruauté" de l'IA selon le commandant adverse. Par exemple lors du briefing: "Tel commandant a la sale réputation d'en finir radicalement avec ses adversaires" ou alors "Tel officier sait faire preuve d'honneur et de respect pour ses adversaires lorsqu'ils sont inapte à combattre.". De même une de nos unités à qui l'on imposerait sans cesse d'éliminer un adversaire perdra en confiance vis à vis du joueur (dans ce cas, on peut entre les batailles resserrer les noeux des sous-officiers pour les rendre plus obéissants).

---

Voila, c'était en gros mes idées, j'espère qu'elles vous inspireront un peu pour EndWar 2 si vous envisagez vraiment de le sortir. J'ai en tout cas bien aimé EndWar 1, et étant donné que j'aime les infos, j'ai bien aimé les chaines d'information entre les parties. On est vraiment dans l'immersion de cette guerre.

Donc conclusion:
Capacité de spécialiser nos troupes selon notre façon de jouer, former des unités spécialisés dans des tâches particulières selon notre type de jeu.
Gestion du moral et des sous-officiers, ce qui permettra au joueur de s'attacher ou de s'éloigner de ses derniers (pour ma part j'ai vraiment eu du mal a avouer la mort des sous-officiers avec lesquels j'avais mené plusieurs batailles).

Voila voila, merci d'avoir lu, même si j'admets qu'il vous aura surement fallu un traducteur ^^"